Espace Membre :

Découvrez toute la gamme daikin sur documents pdf. Pour cela il vous suffit de vous inscrire à l'espace membre.
 






Les Conseils du Pro :
 
Si le choix d'un système de climatisation reste une affaire très personnelle, il convient de respecter quelques principes si l'on veut tirer de son équipement le maximum de performances. 
En la matière, les conseils qu'a bien voulu nous donner un installateur spécialisé sont à employer comme la climatisation : sans modération. 


Avez-vous des préconisations particulières quant au choix des appareils ?
En appartement, on s’oriente volontiers vers la solution multisplits. Pour les unités intérieures, on privilégie les consoles et les allèges, en raison du fait qu’elles s’apparentent aux radiateurs.
Les muraux, de leur côté, se révèlent très intéressants pour les petites surfaces car ils ne prennent pas de place et sont extrêmement silencieux. Dans une chambre, l’usage est de les placer au-dessus de la porte, pour qu’ils soient peu visibles. Dans le cas d’une maison, il peut être plus judicieux d’avoir plusieurs unités extérieures. Cela permet d’éviter, dans les pièces, la multiplication des goulottes pour dissimuler les tubes. De façon générale, l’installateur doit proposer la solution prenant le plus en considération les aspects esthétiques et budgétaires définis par le client. Tout en sachant que c’est toujours à ce dernier, au final, de choisir.

Quel budget faut-il compter pour un équipement ? Et quel temps d’installation ?
Je dirais qu’un système de climatisation revient à entre 100 et 150 Euros au m², investissement qui peut sembler lourd si l’on ne tient pas compte du confort et des économies d’énergie générées. S’agissant de l’installation proprement dite, il faut compter globalement une journée de travail à deux personnes pour chaque unité intérieure.Par exemple, s’il y a un moteur extérieur et trois unités intérieures à installer, cela représente trois jours de travail pour deux techniciens.


L’entretien des appareils est-il exigeant ?

Il faut prévoir une visite par an pour un système froid seul et deux visites par an pour une solution réversible. S’agissant de cette dernière, le particulier peut néanmoins se limiter à une seule visite annuelle s’il nettoie régulièrement (une fois par trimestre), ses filtres et vérifie que l’unité extérieure n’est pas obstruée par des feuilles ou autres objets. Entretenir les filtres est très facile : il suffit de passer sur eux un coup d’aspirateur ou de les nettoyer à l’eau claire.


Quels sont vos arguments pour inciter à s’équiper ?
Les appareils réversibles sont fabuleux. Comme ils brassent le volume d’air d’une pièce 8 à 10 fois par heure, la température est partout homogène. Et comme ils filtrent les odeurs, les bactéries et les poussières, ils apportent un grand confort de vie. Sans compter qu’ils chauffent parfaitement une maison, et cela en moins d’une heure. Un argument non moins important est les économies d’énergie : si l’on se chauffe tout l’hiver et qu’on climatise en été, on parvient à consommer deux fois moins d’électricité que si l’on se contente de se chauffer en hiver avec des radiateurs électriques. 
Je recommande donc au plus grand nombre d’adopter ce type d’installation. Je suis d’autant plus habilité à le faire que j’en ai équipé mon propre intérieur.